Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ecolo à gogo
Ecolo à gogo
Menu
Rubrique à VRAC

Rubrique à VRAC

Rubrique à VRAC

Si on veut réduire ses déchets liés à ses courses alimentaires, une solution particulièrement efficace c'est de passer au vrac.

Cela nécessite évidemment un peu d'organisation et d'équipements, mais au bout de quelques mois, tout cela devient des réflexes et on a même oublié comment on faisait ses courses avant. 

Mais là encore, pour y arriver il faut y aller par étape: on ne peut pas envisager de passer du supermarché (voire du Drive) aux courses en vrac du jour au lendemain, c'est l'échec assuré! 

Une étape "facile", c'est l'utilisation de sacs à vrac pour acheter ses fruits et légumes (j'ai même essayé dans un grand supermarché, on m'a regardé avec des gros yeux, mais on a quand même pesé mes fruits wink) . Un sac à vrac ça ressemble à ça: 

Ce sont de simples petits sacs en tissus, qu'on peut acheter ou fabriquer soi même (par exemple avec de vieux t-shirts trop fatigués pour être encore portés ou donnés), de tailles différentes, qu'on utilise à la place des petits sacs plastiques (ou papier) qu'on nous donne dans les magasins. 

Une fois qu'on a franchi cette étape, et qu'on a envie de découvrir le joyeux monde du vrac, alors il faut franchir la porte d'un Biocoop (https://www.biocoop.fr/) ou d'un magasin comme La Recharge à Bordeaux (http://www.la-recharge.fr/), ou encore un magasin Day by Day (http://daybyday-shop.com/). Dans ces boutiques, on trouve des légumes secs, des pâtes, de la farine, du sucre, du café etc. et même des produits ménagers ou cosmétiques en vrac. Les produits sont bio et on peut prendre uniquement la quantité dont on a besoin (oubliez les sirènes du "4 achetés/ 4 offerts" qui poussent à la surconsommation). 

Quand on y va pour la 1ère fois, c'est clairement un autre monde qu'on découvre, on ne maîtrise pas toujours bien le système des "tirettes" qui permettent de faire tomber les produits dans son sac à vrac, on est un peu (voire carrément) perdu. Et puis on s'habitue, et on finit même par avoir le compas dans l'oeil et prendre uniquement les quantités qui "entrent" dans les contenants qu'on a chez soi. 

Parce qu'évidemment, une fois qu'on a acheté en vrac, il faut conserver ses produits. 

A ce propos, il y a des magasins qui acceptent qu'on apporte ses contenants qu'on les pèse et ensuite on les remplit avec ce dont on a besoin. 

Avantage: quand on rentre chez soi, on n'a plus qu'à ranger ses bocaux et c'est tout. 

Inconvénient: transporter tous ses bocaux ou contenants, même vides, c'est LOURD! Moi qui circule en vélo (Ecolo A Gogo oblige), j'opte pour les sacs, et je remplis mes bocaux une fois chez moi! 

Combien ça coûte? Quelques exemples de prix de produits en vrac: 

- 1 kg de pâtes: 2 € (ce qui est finalement assez semblable aux prix en supermarché, hors 1er prix évidemment)

- 1kg de farine bio: 2 € (soit moins cher que certaines grandes marques en supermarché, en bio évidemment)

- 1 kg de café: 18 € environ soit en équivalent "paquet de 250 g comme en supermarché: 4,50 €. Ce prix est assez comparable à ce qu'on trouve en supermarché.